Le canton de Thiron-Gardais a accueilli le 5e festival Courants d’Arts

Habituellement organisé sur la commune de Miermaigne, le festival Courants d’Arts, insolite et insolent, comme le qualifie Jo Scwhirtz, présidente de l’association Les A.M.I.S., (Art Marginal Insolite Singulier), s’est déroulé, cette année, sur la commune de Frazé. Trois journées durant, les 56 artistes, venus des quatre coins de l’Hexagone, ont fait découvrir au public leurs créations les plus délirantes, loin du style beaucoup plus classique des expositions artistiques proposées dans la région. L’occasion pour Luc Lamirault, en tant que représentant d’Albéric de Montgolfier, de constater, en compagnie  de Brigitte Pistre, sa suppléante et maire de la commune, la haute qualité de cette manifestation, à laquelle, depuis trois ans, est attribuée une subvention de 2 500 €. Près de 1 000 œuvres, sous les grands chapiteaux blancs installés dans le parc qui jouxte la salle des fêtes, ont retenu l’attention des très nombreux visiteurs, dont une équipe de TF1, exceptionnellement présente  pour l’occasion.

Les footballeurs thironnais se forment

L’assemblée générale de l’Association Sportive de Thiron-Gardais s’est tenue vendredi soir (15 juin), à la salle des fêtes sous la présidence de Grégoire Clément. Présent comme chaque année à cette réunion pour s’enquérir de la santé de l’association,  Luc Lamirault a souligné l’effort de formation réalisé par l’équipe d’encadrement, qui œuvre depuis plusieurs années pour l’obtention du « label école de football ». Soutenue financièrement dans cette action par le Conseil général, l’association dispose à présent de 5 entraîneurs diplômés dont, Omar Habib Dahou et Sébastien Huilio, lors d’une récente session de formation. « Cette action a été mise en place par Françoise Le Denmat, permettant un encadrement de qualité et mettant le club en conformité avec les demandes du district », a-t-il commenté. Preuve du travail fourni par les footballeurs et leurs entraîneurs, le maintien en 3e division de l’équipe première, un véritable challenge pour le club.

Inauguration des logements à loyer modéré de Chassant, vendredi 15 juin 2012

Les maires du canton de Thiron-Gardais, Albéric de Montgolfier président du Conseil général et d’Habitat Eurélien, ainsi que Luc Lamirault, vice-président du Conseil général, étaient présents, vendredi matin, au rendez-vous donné par Yves Ruel, maire de Chassant. Ils se sont retrouvés à l’occasion de l’inauguration de six logements individuels à loyer modéré, tout juste achevés dans la rue du Stade sur un terrain, propriété d’Habitat Eurélien, pour un montant de 730 000 €. Une des habitantes a accepté d’ouvrir ses portes aux élus.
« C’est une opération exemplaire, tant au niveau de son intégration dans le paysage, qu’à celui de ses performances énergétiques », a commenté Denis Joliet, directeur général d’Habitat Eurélien, qui a souhaité intégrer à ces constructions la notion d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Trois logements de type F3 et trois autres de type F4 sont d’ores et déjà occupés moyennant  des loyers oscillant de 328 à 430 €.
A l’occasion de cette inauguration, Luc Lamirault rappelle que d’autres communes poursuivent leurs projets immobiliers.  « Deux verrues paysagères défiguraient le paysage de Thiron-Gardais et de Coudreceau. Des emprunts courant encore sur ces deux constructions, le Conseil général a obtenu l’accord de leur destruction auprès de l’Etat et d’Habitat Eurélien, avec pour contre-partie, un engagement du territoire à réaliser des logements à loyer modéré », a expliqué Luc Lamirault avant de poursuivre : « Le rôle du Conseil général, dans ce cadre, est de cautionner les emprunts et d’apporter une subvention par logement. »

Les 30 ans du CODEL

Le CODEL (Comité de Développement Economique de l’Eure-et-Loir), dont je suis le Président, a fêté ses 30 ans le 24 mai dernier. Créé à l’initiative du Conseil général en 1982, le CODEL fédère l’ensemble des acteurs du développement économique : Chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre des Métiers et de l’Artisanat, Chambre d’Agriculture, Syndicats professionnels (salariés et patronaux), des entreprises, l’ensemble des Communautés de Communes et les deux Communautés d’Agglomération (Chartres et Dreux), les banques ainsi que la Banque de France. Son activité est de favoriser et d’accompagner le développement économique en Eure-et-Loir et de mettre en valeur toutes les initiatives qui concourent à ce développement économique en étant le lien entre les territoires et les entreprises.
Au cours d’une soirée qui s’est déroulée à Epernon aux Prairiales puis s’est terminée au Château de Maintenon en présence de plus de 300 personnes représentants l’ensemble du monde économique d’Eure et Loir, nous avons fait la rétrospective des 30 dernières années du développement économique de notre département. Celui-ci s’est appuyé sur la création des zones d’activité et leur répertoire ; la création des grandes filières du département : Cosmetic Valley, Polepharma, Perche Bois, Bâti durable, Agrodynamic ; l’accompagnement des entreprises en développement ainsi que la prospection et l’accueil de nouvelles entreprises.
Le travail pour accompagner le développement économique se poursuit pour faire de l’Eure-et-Loir une terre fertile pour l’industrie.

Jacques BRIAND
Directeur général du CODEL