Le conseil général au chevet des ouvrages d’art

Bel exemple du soin qu’apporte le Conseil général aux ouvrages d’art du département, les travaux déjà effectués et bientôt entrepris sur les deux ponts de la commune de Frazé méritaient de réunir les responsables et leurs collaborateurs pour présenter leur action. Heureux de la prise en charge financière de ces travaux par nos services, Bernard Bertry, 1er adjoint au maire, et Fabien Masson, 3e adjoint, responsable de l’entretien de la voierie des routes nous ont reçus en mairie, vendredi 23 novembre. Nous nous sommes rendus sur place pour constater les opérations effectuées dernièrement sur le pont de la Foussarde. Celui-ci a fait l’objet, peu de temps avant la Journée du Patrimoine de Pays, d’une consolidation des ses murets et d’une réfection de ses enduits à la chaux. Lundi 26 novembre, débuteront les travaux de réfection du second pont sur la Cayenne, un bras de la Foussarde, entraînant la fermeture de la rue du 19 mars 1945 pour une durée de près de deux mois. Après étude, et au vu de son état de dégradation, la décision a été prise de le démolir pour le reconstruire ensuite à l’identique. « Cette construction, devenue dangereuse, n’était pas faite pour supporter le passage des camions et des tracteurs du 21e siècle. Sa nouvelle conception, une structure de béton armé sur appuis, habillée de silex et de briques, sera moins coûteuse et plus pérenne qu’une restauration. », a précisé Michel Rotat, directeur des routes du Conseil général. Outre l’urgence des travaux à effectuer, ces deux ponts ont été choisis en priorité parmi les 1 400 ouvrages d’art présents sur les routes du département en raison de l’engagement de la commune à préserver son patrimoine architectural. Leur restauration viendra compléter harmonieusement le cheminement piétonnier réalisé par la commune autour de son centre bourg et de son église.

Le cross départemental des sapeurs-pompiers

J’ai assisté, dimanche dernier, à la remise des récompenses du cross départemental des sapeurs-pompiers d’Eure-et-Loir. Une manifestation de grande ampleur qui se déroulait cette année à Thiron-Gardais, sur une ancienne carrière devenue propriété privée. Venus de tous les coins du département, 460 sapeurs-pompiers, âgés de 12 à 59 ans, participaient aux 5 courses adaptées à chacune des catégories. Des benjamins aux seniors espoirs, tous ont représenté au mieux les couleurs d’une cinquantaine de centres, soit au total, la moitié des centres du département. Une organisation parfaite, de l’avis de tous, était assurée par le centre de Thiron-Gardais, ses deux responsables Stéphane Mary et le lieutenant Didier Rousseau, chef de centre, auxquels s’étaient joints les sapeurs-pompiers de Montigny-le-Chartif et d’Happonvilliers. En fin de matinée, la remise de récompenses a permis aux plus valeureux de monter sur les marches du podium pour recevoir leurs médailles. Un trophée a également été attribué aux responsables de l’organisation de la part du directeur départemental des services d’Incendie et de Secours. Une journée des plus fédératrices qui s’est achevée par un verre de l’amitié suivi d’un repas de remerciement offert aux nombreux bénévoles.

La nouvelle station d’épuration de Chassant

J’ai participé le 27 octobre à l’inauguration de la station d’épuration de Chassant. Yves Ruel nous a présenté son « bébé » et nous avons pu tous nous réjouir avec lui de voir son projet aboutir et féliciter l’ensemble des acteurs pour avoir été jusqu’au bout avec la conviction de réussir. Désormais, le retraitement des eaux s’effectue dans d’excellentes conditions. Ce nouvel équipement innovant, lequel bénéficie d’une insertion idéale dans la vallée de la Thironne, n’utilise aucune source d’énergie électrique. Cette station s’appuie sur la topographie naturelle de la vallée pour l’écoulement des eaux.

Un procédé novateur
Trois étapes constituent l’essentiel du retraitement : un lit de roseaux, deux lagunes et un fossé végétalisé qui affine le traitement. D’une capacité équivalente à 350 habitants, cet équipement tant attendu par la population et les élus locaux concilie esthétisme et développement durable. « Notre priorité était bien de construire une station biologique : notre objectif est désormais atteint », a indiqué Yves Ruel, maire de Chassant, satisfait de voir ce projet communal terminé.

Grand ramdam des bibliothèques des Portes du Perche et d’ailleurs

« Organisé pour la seconde année par les bibliothèques municipales de Belhomert, Champrond-en-Gâtine, La Loupe, Montlandon, Saint-Victor-de-Buthon, Thiron-Gardais et Saint-Denis-d’Authou, le grand ramdam des bibliothèques des Portes du Perche et d’ailleurs s’est achevé, samedi, à Saint-Denis-d’Authou, avec la remise des prix aux lauréats du concours qui portait cette année sur le carnet de route. A cette occasion, chacun des sept sites avait organisé au préalable des animations relatives à ce thème, comme un stage d’aquarelle ou encore une sortie nature avec initiation au croquis. De très belles récompenses, grâce, entre autres, a l’aide apportée par le Conseil général, ont été remises aux meilleurs carnettistes amateurs, dans les catégories enfants, adultes et groupes, les scolaires ayant participé. C’est grâce à un nombre important de bénévoles qui accompagnent les quelques salariés dans leur tâche, et sans lesquels rien ne serait possible, que nos bibliothèques arrivent à vivre, et à se développer, comme le prouve la récente mise en réseau informatique de la plupart d’entre elles sur le département. Ainsi, depuis le 24 septembre, les abonnés peuvent effectuer leurs réservations en ligne et avoir accès au fonds 300 000 livres, CD et DVD que propose la bibliothèque départementale d’Eure-et-Loir. La réservation effectuée, ils sont prévenus par email de l’arrivée de leurs ouvrages dans la bibliothèque à laquelle ils sont abonnés. En tant qu’élu en charge des services informatiques au Conseil général, j’apprécie cette avancée culturelle qui place les lecteurs du milieu rural au même niveau de services que ceux des grandes métropoles. »
Le nouveau portail : mediatheques.eurelien.fr