Des vœux placés sous le signe de l’optimisme

Brigitte Pistre, maire de Frazé, entourée de son conseil municipal, a présenté ses vœux le 12 janvier dernier. De nombreux Frazéens avaient répondu présents à son invitation et l’élue a tenu à les en remercier, ainsi que les employés communaux, les artisans et commerçants, le monde associatif et tous ceux qui œuvrent pour le développement de la commune… Elle a bien sûr présenté les projets pour l’année à venir et dressé un bilan des nombreuses actions réalisées depuis 2008 avec son équipe.

Discours de Brigitte Pistre :

« Monsieur le Curé,
Monsieur le Conseiller Général,
Mesdames, Messieurs les maires,
Mesdames, Messieurs les adjoints et conseillers municipaux,
Monsieur le Président du syndicat de l’eau Frazé Mottereau,
Mesdames, Messieurs les Présidents des associations,
Messieurs de la brigade de gendarmerie de Thiron-Gardais,
Mesdames, Messieurs les employés communaux,
Mesdames, Messieurs,
Chers amis,

Merci d’être là ce soir,
Vous êtes très nombreux, je suis très touchée par votre présence.

Tout d’abord, permettez-moi de vous présenter les excuses de notre député, madame de la Raudière, et de madame la sous-préfète, madame Bameul. L’une et l’autre sont très attachées à notre commune et regrettent de ne pas être là,  mais m’ont priée de vous transmettre leurs vœux.
Également, le Président de la CDC, Monsieur Restègue, ne peut être là et vous présente tous ses vœux pour 2013.

Je vous souhaite à tous une très bonne année 2013, une bonne santé, à garder ou à retrouver, de la réussite pour tout ce que vous entreprenez, de la joie, pour vous, vos familles et pour ceux qui vous sont chers…

Oui, nous allons passer une bonne année 2013, j’en suis certaine, même si l’optimisme n’est pas une valeur qui a trop la cote en ce moment.
Vous le savez, dans les petits villages comme le nôtre, nous ne faisons pas de « politique » !
Mais la politique, elle nous rattrape !
Et l’année 2013 commence pour nous, dans les mairies, par des réformes sur lesquelles nous sommes interpellés.
Par exemple, celle sur les rythmes scolaires : faire 4,5 jours de classe par semaine, au lieu de 4, cela pose bien évidemment des problèmes de transport, de surveillance des enfants après 15h45, de leur retour le mercredi midi, et question importante : de financement. Le Conseil général sera à nos côtés sur ces questions financières.
Avec les enseignants, et les autres maires, nous travaillons à une organisation qui pénaliserait le moins les familles.

Une autre réforme, dont on dit que peut-être elle aura lieu mais peut-être pas, consiste à élargir l’intercommunalité.
Si c’est pour que nous y perdions notre identité, et que Frazé se retrouve « diluée » dans une méga CDC, nous n’y sommes pas favorables, et votre conseil municipal est décidé à garder son ancrage percheron pour lequel il s’est battu en début de mandat.

Mais revenons aux vœux.
Formuler des vœux, cela ne suffit pas : il faut concrétiser, agir.

Que NOUS souhaitons-nous ?

Nous souhaitons que les jeunes et moins jeunes n’aient pas envie de partir, que les anciens soient heureux de rester, et que les nouveaux Frazéens soient tout de suite fiers et contents dans leur village :
Pour cela nous soutenons et encourageons le travail remarquable des associations de Frazé :

–         Merci au trait d’Union, qui porte si bien son nom et ses valeurs,  portez–vous bien !

–         merci à l’Amicale des anciens élèves,  qui organise des moments de rencontre très appréciés, bonne année à vous

–         merci au comité des fêtes qui anime notre village plusieurs fois par an, citons entre autres  la brocante et le père Noël, à qui nous souhaitons la bonne année

–         merci aussi aux chasseurs qui nous proposent, sans fusil, de jolies promenades matinales au moment des comptages

–         et merci à la Gaule frazéenne, qui fait vivre notre étang de pêche…

Amis chasseurs, amis pêcheurs (ou non), bonne et heureuse année à vous avec plein de petites bestioles à compter ou à … déguster !

Je peux vous aussi dire à quel point les bénévoles du Centre Communal d’Action Sociale sont motivés par toutes formes d’action, que ce soit au moment des fêtes ou du banquet, mais aussi plus discrètement lorsqu’un frazéen est en difficulté. Merci au dévouement des membres du CCAS.

Bénévoles, associations, CCAS : tous  sont motivés parce qu’ils veulent que Frazé rayonne et que les Frazéens trouvent toujours une occasion d’être ensemble.

Ils contribuent à l’éclat particulier de notre commune lors des journées du Patrimoine, en septembre, qui sont l’occasion d’une collaboration entre associations, municipalité et propriétaires du château, famille dont je souligne l’énergie et la grande générosité : Monsieur et Madame de Loture, Madame Lelong, Madame Guérin, et toute la famille, merci et très belle année et très bonne santé.

Nous souhaitons que Frazé reste une commune au patrimoine remarquable : il y a le château que je viens d’évoquer, mais aussi son petit patrimoine, et bien sûr notre église, qui fait l’objet de toute notre attention : un chantier très important nous attend : celui de sa réfection. Malheureusement nous sommes soumis à la réglementation « Monuments Historiques » qui nous empêche de demander aux  artisans du coin d’intervenir au fur et à mesure. Mais là encore nous saurons trouver les appuis pour nous aider à avancer rapidement. Et madame de la Raudière est déjà à nos côtés sur ce gros dossier…

Oui nous souhaitons pour notre village joie de vivre et vitalité :
C’est pour cela que nous avons créé les commerces, animés par Béatrice Varis, mais aussi indirectement par notre boulanger, Monsieur Sylvain Guesdon, pour le pain quotidien, puis nous avons ouvert le relais-poste, merci Madame Mousseau, Monsieur Renvoisé, les dirigeants locaux de la Poste, qui ont mis en place ce service postal à Frazé…

Et n’oublions pas nos autres commerçants, dont notre charcutier renommé, le Champ de Mars.
Bonne année à tous nos « commerçants » et merci à vous.
Bravo et bonne année aussi au nouvel artisan, Fabrice Cuvier, qui a maintenant je crois fêté sa première bougie ! Électrique la bougie ? Bonne année Frazélec !

Et le développement de Frazé va continuer : nous allons faire construire en sortie de bourg quelques jolies maisons conformes aux nouvelles performances énergétiques. Nous travaillons sur ce projet avec la DDT et des professionnels de l’urbanisme et de l’habitat.
Dès que notre PLU est validé, nous travaillerons avec des « éco-constructeurs ».

Cela devrait aller vite maintenant, l’enquête publique est terminée, ses conclusions devraient entrainer peut-être quelques améliorations à notre projet, qui sera bientôt approuvé par le préfet.

Nous pensons aux générations futures, et pour cela nous nous soucions des questions de l’environnement :

– en préservant la ressource en eau, et sa qualité, et je passerai la parole au président du Syndicat Jean-Yves Populu qui va vous en parler,

– en favorisant les énergies renouvelables, et je tente de passer le message à travers mon engagement au sein de la communauté de communes, avec laquelle nous construisons une école modèle, à Unverre.

Car en effet nous ne sommes pas tout seuls, et notre commune c’est aussi un travail avec les autres partenaires territoriaux : par exemple, pour les questions de santé, remarquons et soutenons le travail fait sur le canton par notre conseiller général pour assurer la pérennité de la présence médicale, ou encore le développement des lieux de vie pour les aînés «en forme » mais qui n’ont pas envie de rester isolés.

Et puis bien sûr, à notre modeste niveau, nous contribuons à l’activité et à l’emploi en favorisant les investissements plutôt que les coûts de fonctionnement, coûts que nous nous employons à cadrer avec l’aide de l’équipe communale.
Équipe que je félicite aussi au passage, pour son énergie et sa motivation, et à qui je souhaite une très très bonne santé et du bonheur à travailler ensemble !

Ensemble, c’est-à-dire avec le conseil municipal qui m’entoure…

Sachez que, même si c’est souvent moi qui ai la parole, l’action c’est par nous 7 qu’elle est portée !
Et ces 7 là, croyez moi, ils font tout leur possible pour que ces souhaits deviennent réalité.
Permettez-moi de vous rappeler nos débuts, permettez-moi de revenir un peu en arrière.
A peine élus, en 2008, nous avons décidé de nous mettre au travail sans perdre de temps.
Je me souviens, lors d’un des premiers conseils, alors que la tentation était grande de dresser un bilan par défaut j’ai dit : « laissons pousser les fleurs, arrêtons de remuer la terre pour que les fleurs puissent pousser », et, symboliquement, nous avons planté !

Et la végétation a poussé !

Nous avons en effet fleuri le bourg,
Nous avons fleuri les Houdraises, où nous avons également refait les fossés d’évacuation,
’enfouissement et la voirie,

Nous avons nettoyé et fleuri le cimetière,
Nous avons  nettoyé la mare et réalisé la promenade du lavoir,
Nous avons adhéré au Parc naturel du Perche et noué des relations fortes et vivantes avec nos partenaires territoriaux,
Nous avons construit les bâtiments du commerce et des 5 chambres d’hôtes,
Nous avons mis en place une vraie politique d’accueil touristique et de valorisation du patrimoine exceptionnel de Frazé,
Nous avons créé « Frazé s’affiche », notre fête du Patrimoine, qui contribue au rayonnement régional de notre commune,
Nous avons aménagé une aire de jeux pour les petits,
Nous avons séparé les réseaux d’eau de pluie et d’eaux usées,
Nous avons réalisé le PLU (presque fini),
Nous avons réparé les voûtes de l’église,
Nous avons refait une beauté à la mairie, y avons étendu le chauffage central,
Nous avons construit des toilettes et un abri pour les pêcheurs,
Nous avons  créé un terrain de sport et de foot,
Nous avons aménagé les rampes d’accès de la salle des fêtes,
Nous avons acheté du matériel pour la salle des fêtes, et un tracteur,
Nous avons refait 10 km de voirie,
Et créé des parkings,
Nous avons sécurisé le bourg…

Et encore…

Nous avons enfoui les lignes électriques disgracieuses dans le bourg,
Nous avons mis des bancs dans le village,
Nous avons ouvert le site internet,
Élargi les horaires d’ouverture de la mairie,
Donné une salle aux associations,

Nous avons sauvé le pain quotidien des Frazéens,
Nous avons ouvert un relais-poste,
Nous avons abrité les enfants qui attendent le car,
Réorganisé un CCAS vivant et actif,
Remis en état les vallées,
Balisé les chemins de randonnées
Aidé les jeunes Frazéens à prendre leur envol,
Favorisé la création d’un comité des fêtes.

Et cela nous l’avons fait à budget constant, sans alourdir les impôts, ni pénaliser la capacité d’investissement de la commune, grâce à une gestion rigoureuse et équilibré des coûts de fonctionnement.
Et nous l’avons fait bien sûr avec l’aide de la plupart d’entre vous, avec votre soutien, et avec une détermination sans faille, une volonté partagée, de celle qui faisait dire à un de mes adjoints : « baisse la tête et avance, on est dans la bonne direction ! »

Oui nous étions dans la bonne direction !
Celle du développement de la commune,
Celle de l’harmonie retrouvée,
Celles de l’avenir.

Et si nous faisons tout cela, ensemble, associations, bénévoles, élus, employés communaux, c’est pour Frazé, c’est parce que nous avons tous à cœur d’honorer nos promesses, de tenir nos engagements, de faire de ces souhaits une réalité !

Alors si tout cela peut contribuer à remettre un peu d’optimisme, au milieu des déclarations apocalyptiques ou des critiques stériles, cela vaut la peine de vous dire et de vous redire, comme chaque année : bonne année Frazé !

Et enfin, et au moment de passer la parole à Monsieur Luc Lamirault, notre Conseiller général, comment ne pas en profiter pour évoquer la rénovation et la réfection des deux ponts : Au nom de tous les Frazéens, MERCI au Conseil général et bonne année à tous ! »

Lancement du site des Amis de GAEL

Je suis membre de GAEL (Gagner avec l’Eure-et-Loir). Le GAEL, c’est le groupe majoritaire au Conseil général d’Eure-et-Loir. C’est l’équipe des dix-neuf conseillers généraux qui « gouverne » le département présidé par Albéric de Montgolfier. Ce groupe, ou plutôt l’association qui le soutient, à savoir les Amis de GAEL, vient de lancer son propre site internet (www.gael28.fr). On y retrouve  l’actualité politique du département et bien sûr des élus GAEL, des tribunes écrites par les membres de la majorité départementale, des fiches sur chacun  d’entre nous et l’agenda des principales manifestations auxquelles nous participons. C’est aussi un site qui vous permet d’intervenir sur l’actualité politique du moment, sur le plan national ou local.

 

 

Conserver le lien

En ce débat d’année, j’ai souhaité rafraichir mon site internet afin, entre autres, d’affirmer mon appartenance à l’équipe GAEL (Gagner avec l’Eure-et-Loir) qui « gouverne » le Conseil général d’Eure-et-Loir. L’année 2013 va nous réserver des modifications importantes dans l’organisation des structures territoriales. J’espère seulement qu’elles permettront de conserver le lien qui me semble fondamental entre un territoire, ses habitants et leur élu.
Cette proximité qui est le moteur de mon action pour défendre les spécificités du canton de Thiron me motive tous les matins en me rasant. Dans le contexte déprimé de l’emploi, le développement économique doit être plus que jamais au cœur de notre action. Je fais d’ailleurs mienne cette citation :
–     Le pessimisme est d’humeur,
–     l’optimisme est de raison,
–     Soyons donc optimistes.

L’année 2013 dans notre canton sera l’année de préparation d’un grand événement, les 900 ans de naissance de l’ordre de Saint Bernard de Thiron. Je souhaite que vous puissiez tous participer aux préparatifs de cette grande manifestation qui devrait rassembler des visiteurs des 117 communes accueillant ou ayant accueilli des prieurés et des abbayes dépendant de cet ordre.

Une feuille de route bien remplie

J’ai été invité par les douze maires de notre canton à participer à leurs vœux. Lors de ces cérémonies, j’ai rencontré bon nombre d’entre vous. J’ai apprécié tous les discours qui ont été prononcés. J’ai constaté que tous les maires avaient des projets, ce qui remplit largement ma feuille de route pour les accompagner cette année dans les recherches de financement. Tous ces projets ont pour objectif d’améliorer votre vie quotidienne : pour l’accueil de vos enfants dans les écoles, votre approvisionnement en eau, la meilleure organisation de vos manifestations dans les salles des fêtes, la création de logements locatifs, la sécurisation et l’entretien de la voirie communale, et l’amélioration de l’assainissement.

Vœux de Brigitte Pistre, maire de Frazé

J’assistais, samedi 12 janvier, aux vœux de Brigitte Pistre, maire de Frazé. Comme dans toutes les communes, elle a entamé son discours par quelques mots sur deux grandes réformes, celle des rythmes scolaires puis celle de l’élargissement de l’intercommunalité. « Si c’est pour que nous y perdions notre identité, et que Frazé se retrouve diluée dans une méga CDC, nous n’y sommes pas favorables, et le conseil municipal est décidé à garder son ancrage percheron pour lequel il s’est battu en début de mandat. » déclarait-elle, remerciant ensuite tous ceux qui participent à la qualité de la vie locale. « Nous souhaitons que Frazé reste une commune au patrimoine remarquable. Il ya le château, mais aussi son petit patrimoine, et bien sûr notre église, qui fait l’objet de toute notre attention : un chantier très important nous attend : celui de sa réfection. Malheureusement nous sommes soumis à la réglementation « MH » qui nous empêche de demander aux  artisans du coin d’intervenir au fur et à mesure. Mais là encore nous saurons trouver les appuis qui sauront nous aider à avancer rapidement. » Abordant ensuite le dossier du PLU, elle annonce : « Le développement de Frazé va continuer : nous allons faire construire en sortie de bourg quelques jolies maisons conformes aux nouvelles performances énergétiques. Nous travaillons sur ce projet avec la DDT et des professionnels de l’urbanisme et de l’habitat. Dès que notre PLU est validé, nous travaillerons  avec des « éco-constructeurs ». Cela devrait aller vite maintenant, l’enquête publique est terminée, ses conclusions devraient entrainer peut-être quelques améliorations à notre projet, qui sera bientôt approuvé par le préfet. » Pour terminer, elle énumérait les réalisations effectuées depuis le début de son mandat.

Invité à prendre la parole, j’ai souligné la nécessité pour elle d’énumérer à chacune des cérémonies des vœux, les  nombreuses réalisations effectuées dans l’année en cours, car en faire la liste complète depuis le début se son mandat risquerait, à l’avenir, de rallonger considérablement la durée de la cérémonie. Je faisais remarquer ensuite que toutes ces réalisations avaient été possibles grâce à l’équipe municipale qu’elle avait su fédérer, une notion très présente sans son discours. Pour terminer, je suis revenu sur la restauration des deux ponts du centre bourg, effectuée par le Conseil général. « Aide-toi, le ciel t’aidera », une maxime qui traduit le fait que lorsqu’une commune bouge et entreprend, les différents partenaires suivent le mouvement. Ce qu’a très bien su faire Brigitte. »

Cérémonie des vœux de Daniel Tuffier, maire de Frétigny

Fixée juste après celle de Frazé, la cérémonie des vœux de Daniel Tuffier, maire de Frétigny, a réuni de nombreux administrés, nouveaux habitants, responsables d’associations et forces vives de la commune. Rassurant tout d’abord l’assistance sur son état de santé, visiblement excellent, le maire a brièvement rappelé les actions menées à bien durant 2012. Enfouissement des réseaux téléphoniques, des réseaux d’eau et réouverture du commerce de centre bourg « un challenge réussi par le conseil municipal et pour lequel ont peut noter un net retour de la clientèle grâce à l’énergie développée par Isabelle Coutey, qui a repris l’activité à l’automne. » soulignait-il. « Au registre des projets, l’aménagement de la place de la mairie, l’isolation de la face nord du groupe scolaire, la suppression de l’avancée vitrée du commerce et la poursuite de la modernisation de l’école dans le domaine du matériel et de l’informatique sont placées dans nos priorités. » annonçait-il avant de présenter ses vœux à l’assistance. Prenant la parole à mon tour, j’ai insisté sur la ténacité montrée par le conseil municipal pour aboutir à ces réalisations, dont la carte communale, nécessitant beaucoup d’efforts au plan administratif. Soulignant ensuite l’implantation de la nouvelle entreprise Henri Blanc et l’arrivée de 10 nouveaux foyers j’ajoutai : « Toutes les communes doivent rester soudées face à la réforme des rythmes scolaires pour en assurer la bonne organisation. Mais nous ne disposons que de peu d’informations pour l’instant. »

Cérémonies des vœux de la communauté de communes du Perche Thironnais

Au-delà du soutien que j’apporte aux maires de la communauté de communes que je préside en assistant à leurs cérémonies des vœux, c’était à mon tour, lundi 14 janvier, de formuler les miens. Invités à la Grange aux Dîmes, présidents des différentes commissions, maires et représentants s’association étaient conviés à y assister. C’est donc devant une assistance nombreuse que j’ai établi la liste des actions menées par la Cdc durant 2012.  A commencer par l’accueil dans les jardins thématiques de groupes de plus en plus nombreux grâce à la promotion intensive faite en direction des scolaires et des accueils de loisirs du département. Manifestations en partenariat avec l’association Autour des Jardins, exposition sur la calligraphie et les moines faussaires de l’abbaye ont émaillé l’année. Je citai ensuite l’accueil et la coordination de la maison des Services public avec de nombreuses permanences font également partie de nos compétences, tout comme la gestion de l’accueil de loisirs qui a accueilli 60 enfants en juillet dernier, puis l’anniversaire des 10 ans du complexe sportif avec l’installation pour les associations, d’un système de réservation à distance. Après avoir fait allusion aux commandes groupées pour les communes dans le domaine de la voierie, j’abordai la remise en marche du Spanc, avec un renforcement sur la communication sur les subventions apportées aux réhabilitations d’installation.  Requalification de la zone d’activités, étude de l’adhésion au syndicat Eure-et-Loir Numérique figuraient également dans mon discours qui concernait ensuite l’interconnexion des réseaux d’eau potable. « Les démarches engagées auprès des différentes communes ont pour objectif d’apporter sécurité, qualité et quantité aux habitants. » ai-je précisé.

« Quant à la maison médicale, un sujet qui nous a beaucoup occupés, un virage important a été pris cette semaine. Restant convaincus qu’il est préférable de regrouper les professionnels de santé et de proposer des cabinets paramédicaux de qualité, un partenariat avec Habitat Eurélien vient d’être mis en place pour la réalisation de cet ensemble qui comportera cabinets en location au rez-de-chaussée et logements au premier étage de l’ancienne gendarmerie. », annonçai-je avant d’aborder le dossier de la résidence de tourisme prévue de longue date à Thiron-Gardais. Beau cadeau de Noël, la loi fiscale 2013 stipule que les dépenses liées à des résidences de tourisme pourront être défiscalisée jusqu’en 2016. Un changement qui devrait engendrer la reprise des négociations avec les investisseurs potentiels.

Cérémonie des vœux à Saint-Denis-d’Authou

C’est le dimanche 6 janvier que j’ai choisi pour présenter mes vœux à la population dont je suis le maire. Nul besoin de discours écrit pour retracer les actions menées durant l’année passée. Face à plus de 80 de mes administrés, j’ai remercié mes deux premiers adjoints pour la ténacité dont ils ont fait preuve à propos du dossier de protection  du périmètre de captage de l’eau, faisant ensuite allusion à l’interconnexion des réseaux entamé par la communauté de communes. Me tournant ensuite vers le futur proche, j’annonçai le projet décidé par le conseil municipal concernant l’accessibilité de la mairie. « Une réflexion sera menée pour qu’un dispositif permette aux personnes à mobilité réduite d’accéder à nos services. » ai-je annoncé avant de céder la place aux responsables d’associations, chargés de présenter leurs activités aux 7 nouveaux arrivants. Honneur ensuite aux 7 nouveau-nés de 2012, pour lesquels le Père Noël était passé peu avant. Dans sa hotte, figuraient également des jouets destinés aux enfants trop jeunes pour être scolarisés. Ce moment sympathique s’est achevé autour des galettes des rois, une tradition en ce jour d’Epiphanie.