Le Millefeuille administratif expliqué aux Frazéens

Consciente de la complexité de l’administration qui encadre une commune, Brigitte Pistre, maire de Frazé souhaitait apporter à ses administrés des éclaircissements à ce propos. C’est samedi 2 février, sous la forme d’une conférence organisée à la salle des fêtes de sa commune qu’elle en détaillait le fonctionnement. Prenant pour exemple la commune de Frazé, elle débutait par le mode de fonctionnement du conseil municipal avant d’aborder les syndicats auxquels diverses compétences ont été confiées. Frazé appartenant à la communauté de communes du Perche Gouet, c’est sur les domaines d’actions de cette dernière que l’élue a discouru avant d’aborder ceux du Conseil général. Invité à me joindre à elle, j’ai pour ma part résumé, diaporama à l’appui, la composition de l’entité, son fonctionnement, sa source de financement, la gestion de ses budgets, en détaillant ensuite ses domaines de compétence comme l’entretien des routes, le scolaire, ou encore les solidarités, les collèges et le sport. J’ai énoncé ensuite ses grandes réalisations de 2012, comme le parc photovoltaïque de Crucey, les implantations d’entreprises comme Marie-Laure PLV à Nogent-le-Rotrou, ou encore Damman Frères à Dreux « En tant que vice-président aux finances, ma gestion amène à une baisse régulière de l’emprunt par habitant. 2013 sera de nouveau une année d’investissement avec le soutien à différentes initiatives d’entreprises, de commerce et d’artisanat, avec le Contrat départemental de développement intercommunal, auxquels viennent s’ajouter 8 millions d’euros distribués aux communes dans le cadre du Fdaic. », ai-je souligné.
L’occasion  pour moi d’annoncer la réunion publique de présentation que j’animerai le samedi 16 février à 18 heures à la salle des fêtes de Saint-Denis-d’Authou. Au cours de celle-ci, je présenterai le Conseil général, son budget, les réalisations 2012 et les actions pour 2013.

Des vœux placés sous le signe de l’optimisme

Brigitte Pistre, maire de Frazé, entourée de son conseil municipal, a présenté ses vœux le 12 janvier dernier. De nombreux Frazéens avaient répondu présents à son invitation et l’élue a tenu à les en remercier, ainsi que les employés communaux, les artisans et commerçants, le monde associatif et tous ceux qui œuvrent pour le développement de la commune… Elle a bien sûr présenté les projets pour l’année à venir et dressé un bilan des nombreuses actions réalisées depuis 2008 avec son équipe.

Discours de Brigitte Pistre :

« Monsieur le Curé,
Monsieur le Conseiller Général,
Mesdames, Messieurs les maires,
Mesdames, Messieurs les adjoints et conseillers municipaux,
Monsieur le Président du syndicat de l’eau Frazé Mottereau,
Mesdames, Messieurs les Présidents des associations,
Messieurs de la brigade de gendarmerie de Thiron-Gardais,
Mesdames, Messieurs les employés communaux,
Mesdames, Messieurs,
Chers amis,

Merci d’être là ce soir,
Vous êtes très nombreux, je suis très touchée par votre présence.

Tout d’abord, permettez-moi de vous présenter les excuses de notre député, madame de la Raudière, et de madame la sous-préfète, madame Bameul. L’une et l’autre sont très attachées à notre commune et regrettent de ne pas être là,  mais m’ont priée de vous transmettre leurs vœux.
Également, le Président de la CDC, Monsieur Restègue, ne peut être là et vous présente tous ses vœux pour 2013.

Je vous souhaite à tous une très bonne année 2013, une bonne santé, à garder ou à retrouver, de la réussite pour tout ce que vous entreprenez, de la joie, pour vous, vos familles et pour ceux qui vous sont chers…

Oui, nous allons passer une bonne année 2013, j’en suis certaine, même si l’optimisme n’est pas une valeur qui a trop la cote en ce moment.
Vous le savez, dans les petits villages comme le nôtre, nous ne faisons pas de « politique » !
Mais la politique, elle nous rattrape !
Et l’année 2013 commence pour nous, dans les mairies, par des réformes sur lesquelles nous sommes interpellés.
Par exemple, celle sur les rythmes scolaires : faire 4,5 jours de classe par semaine, au lieu de 4, cela pose bien évidemment des problèmes de transport, de surveillance des enfants après 15h45, de leur retour le mercredi midi, et question importante : de financement. Le Conseil général sera à nos côtés sur ces questions financières.
Avec les enseignants, et les autres maires, nous travaillons à une organisation qui pénaliserait le moins les familles.

Une autre réforme, dont on dit que peut-être elle aura lieu mais peut-être pas, consiste à élargir l’intercommunalité.
Si c’est pour que nous y perdions notre identité, et que Frazé se retrouve « diluée » dans une méga CDC, nous n’y sommes pas favorables, et votre conseil municipal est décidé à garder son ancrage percheron pour lequel il s’est battu en début de mandat.

Mais revenons aux vœux.
Formuler des vœux, cela ne suffit pas : il faut concrétiser, agir.

Que NOUS souhaitons-nous ?

Nous souhaitons que les jeunes et moins jeunes n’aient pas envie de partir, que les anciens soient heureux de rester, et que les nouveaux Frazéens soient tout de suite fiers et contents dans leur village :
Pour cela nous soutenons et encourageons le travail remarquable des associations de Frazé :

–         Merci au trait d’Union, qui porte si bien son nom et ses valeurs,  portez–vous bien !

–         merci à l’Amicale des anciens élèves,  qui organise des moments de rencontre très appréciés, bonne année à vous

–         merci au comité des fêtes qui anime notre village plusieurs fois par an, citons entre autres  la brocante et le père Noël, à qui nous souhaitons la bonne année

–         merci aussi aux chasseurs qui nous proposent, sans fusil, de jolies promenades matinales au moment des comptages

–         et merci à la Gaule frazéenne, qui fait vivre notre étang de pêche…

Amis chasseurs, amis pêcheurs (ou non), bonne et heureuse année à vous avec plein de petites bestioles à compter ou à … déguster !

Je peux vous aussi dire à quel point les bénévoles du Centre Communal d’Action Sociale sont motivés par toutes formes d’action, que ce soit au moment des fêtes ou du banquet, mais aussi plus discrètement lorsqu’un frazéen est en difficulté. Merci au dévouement des membres du CCAS.

Bénévoles, associations, CCAS : tous  sont motivés parce qu’ils veulent que Frazé rayonne et que les Frazéens trouvent toujours une occasion d’être ensemble.

Ils contribuent à l’éclat particulier de notre commune lors des journées du Patrimoine, en septembre, qui sont l’occasion d’une collaboration entre associations, municipalité et propriétaires du château, famille dont je souligne l’énergie et la grande générosité : Monsieur et Madame de Loture, Madame Lelong, Madame Guérin, et toute la famille, merci et très belle année et très bonne santé.

Nous souhaitons que Frazé reste une commune au patrimoine remarquable : il y a le château que je viens d’évoquer, mais aussi son petit patrimoine, et bien sûr notre église, qui fait l’objet de toute notre attention : un chantier très important nous attend : celui de sa réfection. Malheureusement nous sommes soumis à la réglementation « Monuments Historiques » qui nous empêche de demander aux  artisans du coin d’intervenir au fur et à mesure. Mais là encore nous saurons trouver les appuis pour nous aider à avancer rapidement. Et madame de la Raudière est déjà à nos côtés sur ce gros dossier…

Oui nous souhaitons pour notre village joie de vivre et vitalité :
C’est pour cela que nous avons créé les commerces, animés par Béatrice Varis, mais aussi indirectement par notre boulanger, Monsieur Sylvain Guesdon, pour le pain quotidien, puis nous avons ouvert le relais-poste, merci Madame Mousseau, Monsieur Renvoisé, les dirigeants locaux de la Poste, qui ont mis en place ce service postal à Frazé…

Et n’oublions pas nos autres commerçants, dont notre charcutier renommé, le Champ de Mars.
Bonne année à tous nos « commerçants » et merci à vous.
Bravo et bonne année aussi au nouvel artisan, Fabrice Cuvier, qui a maintenant je crois fêté sa première bougie ! Électrique la bougie ? Bonne année Frazélec !

Et le développement de Frazé va continuer : nous allons faire construire en sortie de bourg quelques jolies maisons conformes aux nouvelles performances énergétiques. Nous travaillons sur ce projet avec la DDT et des professionnels de l’urbanisme et de l’habitat.
Dès que notre PLU est validé, nous travaillerons avec des « éco-constructeurs ».

Cela devrait aller vite maintenant, l’enquête publique est terminée, ses conclusions devraient entrainer peut-être quelques améliorations à notre projet, qui sera bientôt approuvé par le préfet.

Nous pensons aux générations futures, et pour cela nous nous soucions des questions de l’environnement :

– en préservant la ressource en eau, et sa qualité, et je passerai la parole au président du Syndicat Jean-Yves Populu qui va vous en parler,

– en favorisant les énergies renouvelables, et je tente de passer le message à travers mon engagement au sein de la communauté de communes, avec laquelle nous construisons une école modèle, à Unverre.

Car en effet nous ne sommes pas tout seuls, et notre commune c’est aussi un travail avec les autres partenaires territoriaux : par exemple, pour les questions de santé, remarquons et soutenons le travail fait sur le canton par notre conseiller général pour assurer la pérennité de la présence médicale, ou encore le développement des lieux de vie pour les aînés «en forme » mais qui n’ont pas envie de rester isolés.

Et puis bien sûr, à notre modeste niveau, nous contribuons à l’activité et à l’emploi en favorisant les investissements plutôt que les coûts de fonctionnement, coûts que nous nous employons à cadrer avec l’aide de l’équipe communale.
Équipe que je félicite aussi au passage, pour son énergie et sa motivation, et à qui je souhaite une très très bonne santé et du bonheur à travailler ensemble !

Ensemble, c’est-à-dire avec le conseil municipal qui m’entoure…

Sachez que, même si c’est souvent moi qui ai la parole, l’action c’est par nous 7 qu’elle est portée !
Et ces 7 là, croyez moi, ils font tout leur possible pour que ces souhaits deviennent réalité.
Permettez-moi de vous rappeler nos débuts, permettez-moi de revenir un peu en arrière.
A peine élus, en 2008, nous avons décidé de nous mettre au travail sans perdre de temps.
Je me souviens, lors d’un des premiers conseils, alors que la tentation était grande de dresser un bilan par défaut j’ai dit : « laissons pousser les fleurs, arrêtons de remuer la terre pour que les fleurs puissent pousser », et, symboliquement, nous avons planté !

Et la végétation a poussé !

Nous avons en effet fleuri le bourg,
Nous avons fleuri les Houdraises, où nous avons également refait les fossés d’évacuation,
’enfouissement et la voirie,

Nous avons nettoyé et fleuri le cimetière,
Nous avons  nettoyé la mare et réalisé la promenade du lavoir,
Nous avons adhéré au Parc naturel du Perche et noué des relations fortes et vivantes avec nos partenaires territoriaux,
Nous avons construit les bâtiments du commerce et des 5 chambres d’hôtes,
Nous avons mis en place une vraie politique d’accueil touristique et de valorisation du patrimoine exceptionnel de Frazé,
Nous avons créé « Frazé s’affiche », notre fête du Patrimoine, qui contribue au rayonnement régional de notre commune,
Nous avons aménagé une aire de jeux pour les petits,
Nous avons séparé les réseaux d’eau de pluie et d’eaux usées,
Nous avons réalisé le PLU (presque fini),
Nous avons réparé les voûtes de l’église,
Nous avons refait une beauté à la mairie, y avons étendu le chauffage central,
Nous avons construit des toilettes et un abri pour les pêcheurs,
Nous avons  créé un terrain de sport et de foot,
Nous avons aménagé les rampes d’accès de la salle des fêtes,
Nous avons acheté du matériel pour la salle des fêtes, et un tracteur,
Nous avons refait 10 km de voirie,
Et créé des parkings,
Nous avons sécurisé le bourg…

Et encore…

Nous avons enfoui les lignes électriques disgracieuses dans le bourg,
Nous avons mis des bancs dans le village,
Nous avons ouvert le site internet,
Élargi les horaires d’ouverture de la mairie,
Donné une salle aux associations,

Nous avons sauvé le pain quotidien des Frazéens,
Nous avons ouvert un relais-poste,
Nous avons abrité les enfants qui attendent le car,
Réorganisé un CCAS vivant et actif,
Remis en état les vallées,
Balisé les chemins de randonnées
Aidé les jeunes Frazéens à prendre leur envol,
Favorisé la création d’un comité des fêtes.

Et cela nous l’avons fait à budget constant, sans alourdir les impôts, ni pénaliser la capacité d’investissement de la commune, grâce à une gestion rigoureuse et équilibré des coûts de fonctionnement.
Et nous l’avons fait bien sûr avec l’aide de la plupart d’entre vous, avec votre soutien, et avec une détermination sans faille, une volonté partagée, de celle qui faisait dire à un de mes adjoints : « baisse la tête et avance, on est dans la bonne direction ! »

Oui nous étions dans la bonne direction !
Celle du développement de la commune,
Celle de l’harmonie retrouvée,
Celles de l’avenir.

Et si nous faisons tout cela, ensemble, associations, bénévoles, élus, employés communaux, c’est pour Frazé, c’est parce que nous avons tous à cœur d’honorer nos promesses, de tenir nos engagements, de faire de ces souhaits une réalité !

Alors si tout cela peut contribuer à remettre un peu d’optimisme, au milieu des déclarations apocalyptiques ou des critiques stériles, cela vaut la peine de vous dire et de vous redire, comme chaque année : bonne année Frazé !

Et enfin, et au moment de passer la parole à Monsieur Luc Lamirault, notre Conseiller général, comment ne pas en profiter pour évoquer la rénovation et la réfection des deux ponts : Au nom de tous les Frazéens, MERCI au Conseil général et bonne année à tous ! »

Déjeuner avec les maires du canton de Thiron-Gardais

Les maires du canton de Thiron-Gardais ont été invités par le Président à visiter le centre d’appel des pompiers d’Eure-et-Loir à Chartres, et on pu apprécier les importants moyens humains et technologiques mis en oeuvre pour assurer la gestion des milliers d’appels reçus chaque année. A l’issue de cette visite, je les ai emmenés  au Conseil général pour un déjeuner avec Albéric de Montgolfier, et nous avons pu aborder avec lui  les questions de sécurité, de santé, d’interconnexion et de gestion de l’eau. Mais on a aussi lagement débattu d’un point qui a fait l’unanimité : les complications, voire contradictions, de l’hyper réglementation en vigueur en France. Les maires ruraux sont confrontés à ce problème au quotidien, et également à l’équation impossible générée par la gestion des aides et subventions, trop souvent confiée à des fonctionnaires totalement déconnectés du « terrain ». Il y a encore du travail en matière de simplification administrative ! A quand le retour au simple « bon sens » ?

11 des douze maires du Canton et Estelle Duez, secrétaire générale de la CDC du Perche-Thironnais, autour du Président

Travaux sur la RD 15 : attention prochainement coupures sur le pont de la route Frazé-Brou

Calendrier

 > Installation chantier et mise en place de la signalisation de déviation : semaine 10 ;
 > Coupure de la RD15 en semaine 11 :  du lundi 12 mars matin au vendredi 16 mars après-midi ;
> Alternat sur la RD15 du vendredi  16 mars au soir jusqu’au 26 mars au matin (l’alternat reste en place le week-end) ;
> Coupure de la RD 15 en semaine 13 : du lundi 26 mars matin au vendredi 30 mars après –midi ; 
> Alternat du 30 mars après-midi au 10 avril matin (y compris les week-ends) ;
> Coupure en semaine 15 prévue entre le mardi 10 avril matin et le 13 avril après-midi. En cas d’aléas météo cette même coupure de 3,5 jours serait reportée en semaine 16 ;
> Puis alternat en semaine et en week-end jusqu’au 16 mai au plus tard (et au 11 mai au plus tôt).

Durant les semaines de fermeture complète, deux alternatives d’itinéraires sont possibles au départ de Frazé :
–   du centre bourg, rejoindre la départementale Luigny/Brou par le lieu-dit la Courbe, D124 en direction de Luigny,
–   ou encore prendre la D124 en direction de Vieuvicq, puis, au Moulin d’Ezanville, rejoindre la route de Brou par la droite. »

Une négociation réussie pour une perturbation minimisée

 « Contactée en décembre par Cofiroute et Vinci, j’ai appris que les trottoirs du pont qui surplombe l’autoroute A 11 à la hauteur de la ferme de l’Ecossay, à Frazé, sur la RD 15, menaçaient de s’effondrer, et allaient donc faire l’objet d’une réfection. Une nouvelle technologie permettrait d’en assurer une durée conséquente.
Une fermeture complète de la départementale était alors envisagée pour 8 semaines.
Or cet axe, très fréquenté, permet aux habitants du Perche Thironnais et tout particulièrement des communes de Chassant et de Frazé l’accès vers Brou, un de leurs bassins de vie.
La perspective d’une fermeture si longue entraînant des retombées conséquentes sur l’activité économique locale et sur le confort de vie des habitants, j’ai demandé à  Cofiroute de prendre des mesures pour envisager une solution alternative.

Après quelques semaines de réflexion, nécessaires pour envisager techniquement une autre solution d’intervention sur ce pont, l’équipe de Cofiroute /Vinci est revenue vers moi et m’a proposé une solution qui va alléger de moitié les perturbations, ceci grâce à la mise en place d’une grue placée sur l’autoroute et intervenant donc depuis l’A11 : après l’installation du chantier, fixée au lundi 5 mars, c’est finalement une circulation alternée qui sera mise en place une semaine sur deux. Elle réclamera toutefois un basculement de chaussée sur la portion d’autoroute concernée.