Départ en retraite de Monique Masson, ma secrétaire de mairie

A l’issue de 34 années de secrétariat de mairie Saint-Denis-d’Authou, Monique Masson, dyonisienne d’origine, nous a fait ses adieux, samedi 28 juin. Des adieux qu’elle avait souhaité faire dans la discrétion, mais que j’ai jugé bon d’honorer d’une petite cérémonie, organisée dans la cour de l’école. Des invitations lancées dans le secret, et tenues jusqu’au bout confidentielles par ses proches, alors que, quelques minutes avant l’arrivée de ses collègues et amis, Monique était entrain de régler les dernières factures. Devant une cinquantaine de personnes, je retraçais son passé professionnel. « Monique a travaillé aux côtés de 3 maires, Albert Montaudoin, dès le 1er août 1980, puis Gilbert Rousseau et moi-même en 1989. J’avais 25 ans à l’époque et elle m’a accompagné dans mes débuts de maire, faisant preuve d’une conscience plus que professionnelle, et même communale. Son projet était de partir en retraite en mars, et elle a accepté de prolonger sont activité jusqu’à ce que nous lui trouvions un successeur. Ce qui est chose faite, en la personne de Nathalie Bertu, qui travaillera à Saint-Denis-d’Authou en temps partagé avec la mairie de Saint-Maurice Saint-Germain. », ai-je déclaré, avant de lui offrir un voyage de 3 jours pour deux personnes au Puy-du-Fou, autour d’un cocktail d’au revoir.

ST DENIS retraite Monique MASSON 2014

Les travaux du centre bourg de Frétigny ont été inaugurés

C’est fin mai que je participais à l’inauguration des travaux d’amélioration du centre bourg de Frétigny. En présence de nombreux habitants et des partenaires financiers des 4 chantiers concernés, Daniel Tuffier, le maire, résumait les étapes de ces réalisations, à commencer par l’enfouissement des réseaux, réalisé en parallèle du changement d’une partie des canalisations d’eau. « Ce chantier, d’un montant de 175 000 €, a été aidé à la hauteur de 54% par le Syndicat Electrique, de 13% par le Conseil général, de 7% de France Télécom ainsi que d’une enveloppe de 5 000 € du sénateur Joël Billard laissant 24% du montant des travaux à la charge de la commune. En ce qui concerne la réfection de la place de la mairie, les travaux comprenaient la sécurisation des piétons et des écoliers ainsi que la mise aux normes du bâtiment en matière d’accessibilité handicapés. La subvention du Conseil général de 28% par l’intermédiaire de la communauté de communes du Perche Thironnais et l’enveloppe de 4 000 € de Joël Billard ont permis cette réalisation d’un montant de 45 000 €. L’opération de rénovation de l’Agence postale était, quant à elle, subventionnée par 2 325 € de la Commission départementale de la Présence postale et de 1 600 € dans le cadre du Fdaic. Pour terminer, l’élu rappelait l’acquisition et la rénovation du commerce multiservices du centre bourg, d’un montant de 130 000 €. Des travaux, aidés de 40 000 € du Conseil général, de 24 670 € du Pays Perche, de 2 500 € de la député Laure de la Raudière, la commune finançant les 55% restants. » rappelait-il avant le discours des élus, dont Albéric de Montgolfier, président du Conseil général, qui soulignait la nécessité de la vigilance des élus quant au maintien de la proximité. « La crainte est que la baisse des investissements publics n’ajoute la crise à la crise. », a-t-il déclaré avant que je ne souligne que rien ne se ferait sans la volonté d’un maire et de son conseil.

FRETIGNY inauguration centre bourg 2014

Vœux du maire de Combres, dimanche 26 janvier 2014

« C’est dimanche 26 janvier qu’avait choisi René Rousselle, maire de Combres pour présenter ses vœux à la population, fermant ainsi le cortège des cérémonies des vœux des communes du canton. Devant une salle des fêtes comble, en présence de Franceline Forterre-Chapard, sous-préfète de Nogent-le-Rotrou, et de nombreux maires voisins, René Rousselle après avoir présenté ses vœux à l’assistance, soulignait l’accroissement régulier de la population de la commune, avec l’arrivée de 14 familles et 7 naissances en 2013. « « Le nombre constant de naissances et d’arrivées de nouvelles familles confirment le rajeunissement de notre population et son augmentation. Une population au nombre de 526 habitants en résidences principales, auxquels s’ajoutent 30% de résidences secondaires, selon l’Insee au 31 décembre 2013. », indiquait-il avant d’aborder le projet de redécoupage des cantons. « Combres se situerait dans le canton n°13. Pour nous qui sommes dans le Parc naturel régional du Perche, c’est logique. En revanche, pour notre communauté de communes du perche Thironnais, qui se trouve amputée des communes de Chassant, Happonvilliers, La Croix-du-Perche et Nonvilliers-Grand’houx, nous demandons qu’elles puissent être rattachées au canton n°13 et non au n°3 comme il est prévu. » Prenant ensuite la parole, je soulignais que cette demande avait été entendue. Présentant mes vœux à mon tour, je souhaitais aux Combrésiens une vie démocratique dans la continuité, avec toujours autant de fêtes et la bonne ambiance démontrée par la présence d’une assistance aussi nombreuse. »

2014 Voeux COMBRES

Week-end chargé, les 18 et 19 janvier

« Programmés sur tout le mois de janvier, les vœux des communes ont été particulièrement nombreux, samedi 18 janvier entre 17 heures et 18 heures, avec Happonvilliers, Coudreceau et Frétigny, auxquels je répondais à l’invitation. A mes côtés, Laure de la Raudière, députée, Franceline Forterre-Chapart, sous-préfète ont assisté à plusieurs d’entre elles, selon leurs disponibilités.  C’est Happonvilliers qui ouvrait la marche avec les vœux de son maire, Denise Huilery. A l’image de ses homologues, elle avait préparé un discours conforme à la période de réserve préélectorale. Orienté, pour débuter,  sur les familles arrivantes et les 6 nouveau-nés de 2013, elle a remercié employés communaux et forces vives de la commune, dont le comité des fêtes prévoit d’organiser annonçait un loto du 22 février à 20h30, un cochon grillé le 14 juin, la brocante le 17 juillet et enfin la pêche à la truite de l’Ascension. Une galette des rois a réuni habitants et élus locaux, jusqu’à l’heure du départ pour Coudreceau, à l’occasion des vœux de Francis Vaudron. Heureux de comptabiliser 5 nouveaux bébés et 14 nouvelles familles, le maire annonçait les projets pour 2014, concentrés sur  la réfection de chemins, la réalisation du carrelage de la salle d’activité de l’école et la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. C’est sur des vœux d’espoir et de retrouvailles pour les vœux 2015 qu’il achevait son discours. Une annonce à mots couverts que je n’ai pas manqué de souligner. La cérémonie programmée par Daniel Tuffier, se déroulant en même temps, j’ai poussé mon itinéraire jusqu’à Frétigny pour assurer la population de mon soutien. Les administrés, venus en nombre, y partageaient le verre de l’amitié après avoir écouté le discours de leur maire. Un discours de remerciements à l’adresse des associations, du personnel municipal et tout particulièrement à celle d’Isabelle Coutey, gérante de La Bonne Humeur,  pour la relance très efficace du commerce multiservices du centre bourg.

Dimanche 19 janvier, c’est à Nonvilliers-Grand’houx que je me suis rendu à l’invitation de Michel Poulain. Beaucoup de monde, là aussi, pour soutenir les actions du maire, durant son premier mandat. C’est un discours bref qu’a prononcé l’élu, mettant en avant les 12 naissances de l’année passée, me laissant rapidement la parole pour que je m’exprime à propos du redécoupage des cantons. Un sujet que j’ai abordé lors de chacune des cérémonies, à la demande des maires, en mettant à chaque fois en avant la perte de proximité à laquelle je suis attaché tout comme le travail effectué actuellement pour tenter de conserver un découpage analogue à celui de la communauté de communes du Perche Thironnais. »

2014 - Voeux Happonvilliers

Happonvilliers

2014 - Voeux Coudreceau

Coudreceau

2014 - Voeux Nonvilliers

Nonvilliers-Grand’houx

 

 

 

Vœux du maire de Frazé, samedi 11 janvier

Samedi 11 janvier, j’étais invité par Brigitte Pistre, maire de Frazé, à sa sixième cérémonie des vœux. C’est un discours sans bilan ni projets de campagne, conformément à l’obligation de réserve préélectorale, qu’elle a tenu, face à de très nombreux administrés réunis dans la salle des fêtes. « Pas de bilan de mandat donc, mais le bilan vous le voyez au quotidien. Et nous aussi, nous sommes fiers en rencontrant l’une ou l’autre de nos réalisations, on se dit : « Tiens, c’est nous, ça ! »  Nous, c’est bien sûr votre municipalité, mais c’est aussi ceux avec qui nous avons travaillé. Ils nous ont accompagnés sur nos projets et réalisations. En votre nom à tous, je voudrais les remercier. », entamait-elle avant de citer chacun de ses collaborateurs. Après avoir salué la députée Laure de la Raudière, puis les services de l’Etat, en la personne de Franceline Forterre-Chapard, la sous-préfète, elle remerciait les six années de soutien du Conseil général avant d’aborder le projet de redécoupage des cantons. « Ce projet nous inquiète, car il supposerait que nous appartenions à un canton tellement disparate et grand qu’il n’aurait plus ni unité ni cohérence. Il s’agit d’élire deux personnes de sexes différents sur un même territoire, deux conseillers au lieu d’un, mais sur des cantons deux fois plus grands. Au final, 15 cantons quand il y en avait 29 et donc 30 conseillers généraux, pardon, départementaux : 15 femmes et 15 hommes. A mes yeux, c’est une bonne chose que de favoriser l’entrée des femmes dans le monde des élus, et c’est vrai que pour y arriver, il faut peut-être non pas « les forcer » comme cela a pu être dit ici ou là, car ces femmes seront toutes volontaires et candidates, personne ne les forcera, non il faut peut-être juste « forcer » certains hommes à leur laisser un peu de place… Je ne suis donc pas contre cette réforme a priori, sauf que le découpage qui a été proposé ne correspond à rien, ne calque ses pourtours sur aucune légitimité, ni celle des communautés de communes, ni celle des bassins de vie… Alors pourquoi ? Serait-ce juste électoraliste ? C’est dommage, voilà une occasion de réformer utilement le millefeuille administratif qui va échouer, alors qu’il y en avait bien besoin ! »

Je prenais ensuite la parole pour ajouter quelques mots sur ce dernier sujet. « Cette réforme étonne principalement les Frazéens, attachés au Perche, à qui on propose un rapprochement avec la Beauce. Pour moi, le plus important est la parte de représentativité du monde rural. Quant à la parité, elle va permettre aux femmes d’apporter leur façon personnelle de gérer les territoires au quotidien. Au registre des aides apportées par le Conseil général à la commune, je soulignais la qualité de ses projets qui a donné l’envie aux élus de lui apporter son soutien. », précisai-je, avant de m’associer à ses vœux pour la nouvelle année, une année démocratique.

01-2014 Voeux Frazé

Vœux de la Cdc, lundi 13 janvier

«  C’est lundi 13 janvier en fin de journée qu’en tant que président de la communauté de communes du Perche Thironnais, j’ai présenté mes vœux à ses personnels et à mes collaborateurs. Réunis à la Grange aux Dîmes, à 19 heures, en présence d’élus locaux et de Franceline Forterre-Chapard, sous-préfète, j’ai entamé mon discours par un bref résumé des actions en cours de réalisations, avec la zone artisanale et la maison de santé pluridisciplinaire. Au registre des projets importants, je citais l’arrivée du Très haut débit, dans le cadre de laquelle les travaux des NRAZO étaient prévus en juin, ainsi qu’une antenne de l’espace seniors-infos-services dans les locaux de la Grange aux Dîmes. Abordant ensuite les prochaines élections je soulignais le changement de mode d’élection des délégués à la communauté de communes, qui seront mentionnés sur les listes des candidats aux municipales, ce qui devrait leur apporter à ce niveau une plus grande visibilité pour la population, avec la différence pour Thiron-Gardais, qui compte plus de 1 000 habitants, qu’elle devra changer son mode de scrutin. Troisième point important, le projet de redécoupage des cantons. Notre canton se retrouve coupé en deux, tout comme le territoire de la Communauté de communes, d’où l’avis défavorable que nous avons émis du fait du regroupement de 4 communes affectées au futur canton n°13.
Quant à l’anniversaire des 900 ans de l’abbaye, il montre que le territoire s’est pris en main depuis bien longtemps. Porté par l’association de l’ordre de Thiron, notre communauté de communes s’est mise en ordre de marche pour y répondre et notre syndicat d’initiative va se transformer en  office de tourisme pour accueillir dignement les 10 à 15 000 pèlerins et visiteurs attendus. A cette occasion, le caractère médiéval des jardins du domaine est actuellement renforcé en espèces anciennes et médicinales. Le Conseil général mettra des moyens techniques et humains pour la réussite de ce 900e anniversaire, tout d’abord lors des fêtes de la Pentecôte et ensuite, dans le cadre des ses retombées sur les années suivantes. »

01-2014 Voeux CDC 2

La Sainte Barbe à Happonvilliers

Comme chaque année, les sapeurs-pompiers d’Happonvilliers ne manquent pas de m’inviter à leur cérémonie de la Sainte-Barbe. Nous étions donc réunis dimanche 15 décembre, à la salle des fêtes pour célébrer leur Sainte patronne. Accueillis par Denise Huilery, le maire, les 11 sapeurs-pompiers, accompagnés de leurs familles, ont reçu diplômes et médailles des mains de Thierry Miaut, chef du groupe territorial ouest du SDIS 28, qui s’était déplacé pour l’occasion. J’en profitais pour les féliciter pour leur engagement au quotidien, après que le sergent Christophe Conseil, chef du centre d’intervention local, ait dressé un bilan des activités de l’année. « Sur l’exercice 2013, nous avons participé à 25 interventions dont 17 secours à personnes, 2 accidents de la voie publique, 3 feux, une fuite de gaz, odeurs suspectes et 2 interventions diverses. Malheureusement, faute de personnel, nous avons refusé 5 départs. », résumait-il avant le banquet qui devait suivre. 

Récompenses :
Diplôme de 1er secours en équipe 1 DIV1 TOP 1 à Aurélien Bailleau
Diplôme de 1er secours en équipe 2, fin de période probatoire avec distinction 1ère classe et écusson du SDIS 28 à Nicolas Normand
Grade de caporal honoraire pour les sapeurs 1ère classe Didier Priolet et Christophe Eveno, pour départ en retraite après 25 ans et 31 ans de service
Médaille d’or pour 30 ans de service au sapeur 1ère classe Jean-Claude Jacquet
Médaille de vermeil pour 25 ans de service au caporal honoraire Didier Priolet.

2014 LL HAPPON STE BARBE

2èmes rencontres généalogiques du Perche, les 7 et 8 décembre 2013

Après le succès des 1ères rencontres de la généalogie, qui se déroulaient en décembre 2012 à la Grange aux Dîmes, j’ai de nouveau sollicité Annie Stives, vice-présidente de la Chambre des généalogistes professionnels et Trésorière du Musée de l’Ecole de Chartres et d’Eure-et-Loir, pour qu’elle pérennise cet évènement dans les locaux de la Grange aux Dîmes. C’est en tant que président de la communauté de communes du Perche Thironnais, que je recevais, les 7 et 8 décembre, des exposants venus de la France entière, à la rencontre du public thironnais. L’affluence du week-end a témoigné de l’intérêt porté à cette pratique. Atelier d’initiation à la généalogie, de déblocage, d’aide à la recherche par les associations et professionnels présents était proposé aux visiteurs ainsi qu’une démonstration de logiciels. Autre possibilité, l’impression d’arbres en grand format, une opportunité que les connaisseurs n’ont pas laissé passer. L’abbaye fêtant son 900e anniversaire à la Pentecôte 2014, une visite de ses jardins et une présentation de la future manifestation était également effectuée par les membres de l’Ordre de Tiron. Le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour une 3eme édition en 2014.2014 LL THIRON GENEALOGIE

Médaille du travail à Thiron-Gardais, 13 décembre 2013

De plus en plus rare de nos jours, une petite cérémonie de remise de médaille d’honneur du travail Grand Or avait lieu le 13 décembre dans le magasin Coccimarket, une des supérettes du centre bourg de Thiron-Gardais. De très nombreux amis et clients fidèles avaient été invités par Lucien Delorme et son épouse, les patrons de l’établissement pour honorer Alain Couturier, leur salarié depuis leurs débuts. « Avec Lucien Delorme, ton patron, vous avez parcouru ensemble le chemin sur lequel vous êtes devenus papas, puis papys. Employé courageux, rigoureux et toujours prêt à rendre service, tu es têtu et très blagueur. Tu as déjà reçu une médaille d’argent et une médaille de vermeil pour 20 et 30 ans de maison. Et jamais 2 sans 4 puisque ce soir, Ton patron a la joie de te remettre la médaille d’or pour 35 ans et le grand or pour 40 années de service. » adressait la patronne à son salarié, réputé sérieux et courageux, présentant de plus, un véritable don pour la plaisanterie. Un moment d’émotion prolongé par le déballage du cadeau installé à l’entrée du magasin. Un quad flambant neuf que je n’hésitais pas à enfourcher après que son récipiendaire l’ait inauguré.2014 LL THIRON MEDAILLE TRAVAIL

Travaux d’aménagement de la Zone artisanale de Thiron-Gardais

En tant que président de la communauté de communes du Perche Thironnais, en  charge du développement économique,  j’ai souhaité l’achèvement des travaux d’aménagement de sa zone artisanale. Comme chaque semaine, une réunion de chantier regroupe sur place les représentants des entreprises Pigeon TP (ex Star) et d’AED, bureau d’études VRD, le maître d’œuvre, en ma présence et celle d’Estelle Duez, directrice générale des services de la Cdc.  La plupart des lots de la cette zone intercommunale sont à présents vendus et nous souhaitons terminer l’aménagement en prenant en compte la circulation des piétons, du personnel de la Saphymo et des Thironnais qui circulent dans la rue Philippe Lamirault. Le principal objectif est de créer des emplacements de stationnement pour les poids lourds qui viennent effectuer des livraisons, tout en préparant l’agrandissement ultérieurs de la zone en englobant la réhabilitation de la partie qui ne disposait ni de trottoirs ni de bas côtés aménagés. Débutés fin octobre, ces travaux, d’un montant de 660 000 € pour la zone et son extension vers la route de la Chalopinière, devraient s’achever en mars, en fonction des intempéries. Ils ont été aidés à la hauteur de 40% par le Conseil général et de 20 % du Conseil régional, le solde restant à la charge de la Cdc.2014 LL THIRON TRAVAUX ZA